formation sur mesure

Pour établir, une formation sur mesure, il est nécessaire de faire un état des lieux, savoir où en sont les stagiaires avant la formation, et définir un objectif à atteindre. Mais pas seulement, il faut également pouvoir estimer s’il y aura des obstacles à traverser ou à contourner afin d’établir une route sûre entre l’état initial des connaissances et l’objectif à atteindre En bref adopter la meilleurs pédagogie possible. Étant entendu que l’état initial et les obstacles peuvent être propres à chaque stagiaire.

sur_mesureC’est pourquoi notre ingénierie de formation suit une pédagogie en 5 étapes :

  • Etude préalable
  • Analyse des informations
  • Conception d’architecture
  • Conducteur de stage
  • Réalisation des supports

Tels sont les étapes nécessaire pour la mise en oeuvre d’une formation sur mesure.

Etude préalable

La première étape de la conception d’une formation sur mesure consiste en un travail d’enquête qui porte sur les futurs participants et leurs besoins d’acquisition de nouvelles compétences.

C’est pourquoi l’échange avec le commanditaire est important. Il permet de bien cerner la demande exprimée par ce dernier (cahier de charge ou appel d’offre) et d’identifier les vrais besoins de formation.

  1. Connaître son public
  2. Évaluer les compétences initiales
  3. Identifier les compétences à atteindre
  4. Repérer les obstacles
  5. Identifier le contexte
    Quelle est l’origine du projet de formation ? En quoi est-ce un enjeu qui relève de la formation ? Pourquoi maintenant ? Quelles sont les ressources et moyens déjà disponibles ?
  6. Identifier l’objectif final
    Pour faire naître et soutenir l’intérêt autour du projet, il est utile de cristalliser les attentes autour d’une idée forte, d’un thème porteur qui accompagnera le projet tout au long de son évolution. C’est pourquoi cette idée servira bien souvent de fil rouge, de guide tout au long de la conception.

Analyse des informations

Il s’agit d’être force de proposition en formulant les besoins identifiés en objectifs de formation, déclinés en contenus (connaissances) à transmettre et la manière de le faire (méthodes).

Choix d’objectifs

Pour démarrer correctement la conception d’une formation, il faut s’assurer en avoir défini précisément l’objectif, et que ce dernier soit correctement formulé.

En effet, l’objectif est important car il est :

  • un contrat : vis-à-vis du stagiaire, vis-à-vis d’un commanditaire.
  • un garde-fou : face à une grande quantité d’informations. Le critère est simple : en quoi dire ou faire faire ceci aidera-t-il les personnes à atteindre l’objectif visé ?

Pour commencer il faut clarifier les objectifs généraux de la formation (stage). On peut les formuler à l’aide de la phrase : « A la fin de la formation, le stagiaire devra être capable de ….”. Ensuite, il convient de diviser cet objectif en sous-objectifs associables aux différentes séquences du stage… (trois champs doivent être couverts : les savoirs, savoir-faire, savoir-être). Dernière étape consiste à hiérarchiser ces sous-objectifs en précisant ceux qui peuvent éventuellement être supprimés si on ne dispose pas d’assez de temps.

Choix des contenus

A partir des objectifs, les contenus et les séquences se précisent. Il s’agit de déterminer les connaissances : concepts, informations, exemples, activités…
Tout ce dont l’apprenant aura besoin pour acquérir les compétences identifiées.

Méthodes

Savoir choisir des méthodes pédagogiques adaptées c’est savoir faire preuve de pédagogie.
La méthode définit le mode de transmission par le formateur et le mode d’acquisition par l’apprenant.

Indicateurs d’évaluation

C’est le dernier point de l’analyse pédagogique des informations. Il s’agit d’identifier les critères qui permettent d’affirmer qu’un objectif est atteint.

Conception de la trame de formation

Toutes les informations étant collectées, il s’agit, à cette étape, de travailler l’itinéraire pédagogique. La principale question de cette étape est : comment atteindre l’objectif de formation ?

Compte tenu du niveau initial de public :

  • Soit on peut le faire en une séquence mais c’est rarement le cas,
  • Soit, on peut diviser la progression en plusieurs étapes intermédiaires (séquences, modules…)

Découpage en séquences

Le découpage en séquences est plus fréquemment utilisé dans la conception des formations courtes (1-3 jours). Dans les parcours plus longs, on parle plutôt de modules pour désigner ces étapes intermédiaires. A chaque étape (séquence ou module) correspond un objectif intermédiaire appelé « objectif pédagogique ».

Trame ou ruban pédagogique

La trame est une organisation des séquences dans le temps. Elle permet d’avoir une vision globale de la formation mais aussi d’adapter la progression des séquences aux contraintes externes (vacances, jours fériée, événements spécifique au contexte des stagiaires) ou rythmes quotidiens de la journée pour les stages courts en présence.

Caractéristiques de la bonne trame :

  • Logique et progressive
  • Dotée d’un bon rythme (régularité…)
  • Qui alterne les techniques
  • Qui respecte les contraintes externes (périodes de vacances…)

Déroulé pédagogique

Le conducteur est un appui pour l’animation de la formation. C’est un fil rouge. Il décrit minute par minute le déroulement de la journée, l’animation des séquences, le temps prévu…
Il sert seulement au formateur qui, pour réussir la formation, doit être en relation avec les personnes, et par conséquent, doit se décharger des questions d’organisation.

Concevoir les supports de cours

Les supports de cours sont la partie tangible de la formation, ils permettent des rappels de toutes les connaissances acquises durant cette dernière. Les supports sont créés avec la même structure que la formation afin de faciliter ces rappels et dans le cas d’une formation sur mesure il est nécessaire que le support fourni suivent la pédagogie de cette dernière.